5 Décembre

Méditation de l’évangile du jour. Samedi 5 décembre 2020

Matthieu (9, 35—10, 1.5a.6-8)

En ce temps-là, Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : «La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombre. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.» Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes : «Allez vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. »

– Acclamons la Parole de Dieu

«La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.»

            Dans cet extrait de l’évangile, Matthieu nous présente d’abord la mission de Jésus qui enseigne le Royaume et guérit les malades; ensuite la grande mission des Douze apôtres, et cette mission est confiée à tous les baptisés. Car l’urgence missionnaire incombe à tous les baptisés «disciples-missionnaires».

            Jésus a eu compassion des foules comparées aux brebis sans berger. Le troupeau dont Jésus est le Berger ressemblait à une moisson en manque d’ouvriers. La moisson du Royaume de Dieu est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux aujourd’hui comme à l’époque des Apôtres. Aux Douze Apôtres, Jésus leur demande de prier afin que ce soit le Maître qui envoie Lui-même les ouvriers dans son champ.

            En ces temps difficiles, prions sans cesse comme nous invite saint Paul (cf.1 Th 5, 17), pour que Dieu envoie Lui-même les ouvriers dans notre monde d’aujourd’hui. Les Douze Apôtres ont été envoyés en mission vers les brebis perdues de la maison d’Israël pour proclamer la Bonne Nouvelle et poser des actes générateurs de vie: guérir les corps et les âmes. Nous sommes tous appelés et envoyés comme ces Douze Apôtres; nous sommes appelés, de par notre baptême, à cette même mission et à ce même zèle missionnaire envers nos frères et sœurs. Comme nous le rappelle le pape François: «Dans tous les baptisés, du premier au dernier, agit la force sanctificatrice de l’Esprit qui incite à évangéliser.» (E.G, n°119). Et si l’envoi des Douze Apôtres en mission pouvait stimuler tous les baptisés «disciples-missionnaires» à évangéliser dans nos villes et villages…

            Pendant cette neuvaine de l’Immaculée Conception, demandons à la Vierge Marie d’intercéder pour nous auprès de son Fils Jésus, Lui qui a eu pitié des foules délaissées afin qu’Il suscite pour sa moisson des nombreux ouvriers, pour que soit partout proclamée sa Bonne Nouvelle et manifestée sa volonté de soulager toute détresse.

                                                                                                          Père Jean LUMBALA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s