1er Décembre

Lc 10, 21-24

Il y a eu confinement puis déconfinement, puis reconfinement, à quand le déconfinement et ainsi de suite… ?

En ce mardi de la première semaine d’ Avent que nous dit la parole de Dieu ?

700 ans avant le Christ le prophète Isaïe a parlé de sa venue d’une manière magnifique.

« Sur Lui reposera l’Esprit du Père, sagesse, discernement, conseil, force, connaissance, crainte du Seigneur. »

Cela nous annonce un grand esprit d’amour à travers des images surprenantes ;

« le loup mangera avec l’agneau, la panthère se couchera avec le chevreau, le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble « ;

« conduits par un petit garçon.., » «   conduits par un petit garçon, »  Tiens ?

  Et aussi cette phrase prononcée par Notre Seigneur : Si vous ne devenez comme de tout petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux (Math 18-3)

  Le royaume a besoin des petits. Ainsi croire est comparable à l’acte d’un enfant faisant confiance à ses parents. Notre foi « d’enfants » nous ouvre la porte à la connaissance de Dieu et à la vie éternelle.

   Il faut être PETIT pour recevoir la sagesse de Jésus ,c’est ce qu’il nous dit dans l’évangile .Il nous est dit aussi que le Père céleste cache ces mystères aux sages et aux savants…

   Connaître Dieu n’est surtout pas un avantage qui serait d’ordre intellectuel, réservé à une élite. Les petits peuvent découvrir sur Dieu des choses que les « sages » n’arrivent pas à comprendre.

   Le tout petit croit profondément en l’autorité de son père et de sa mère et il adhère pleinement à ce que ses parents lui disent . Jésus attend cela de nous, que nous soyons ses petits enfants à la foi indéfectible !

   Après avoir exulté sachant que les  sages et les savants ne comprennent rien, mais que les tout petits adhèrent, il se tourne vers ses apôtres et leur dit ; « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez, beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez  et ne l’ont pas entendu ! »

De qui s’agit-il ? Et bien du Seigneur Jésus en personne, entendre la voix de Dieu par sa voix humaine, voir Dieu agir à travers ses mains.

  En attendant, il nous faut avoir ce cœur d’enfant qui plait tant à Dieu pour accueillir bientôt Jésus à Noël.

N’argumentons pas,restons petits. Attention à notre intelligence qui ramène tout à nous et qui ne va pas loin . Mais elle peut être belle quand elle reçoit, et non disséquer, analyser, réfléchir. Elle doit plutôt porter le mystère en elle, c’est ainsi qu’elle ne détruit pas. Voilà comment Notre Seigneur nous demande de penser, méditer, prier, comme des tout petits à genoux, les mains jointes, les yeux tournés vers le ciel et qui attendent tout de leur Père du ciel, quelles que soient les circonstances, mêmes difficiles, que nous vivons comme celles évoquées en introduction…

   Dans notre vie spirituelle nous ne nous préoccupons pas du nombre d’années passées sur terre, mais de l’ardeur intérieure de chacun à faire quelque chose et à devenir quelqu’un ; devenir enfant de Dieu.

   Si nous voulons vraiment devenir un enfant, nous devons ressentir que nous avons toujours quelque chose à apprendre et que Dieu est là pour nous l’enseigner. Dans la vie spirituelle nous apprenons chaque jour quelque chose de notre Père divin, à chaque heure, à chaque minute, chaque seconde.

   Pour celui qui a conscience d’être en chemin avec le Seigneur, la divinité de Dieu qu’il reçoit dans l’Eucharistie le sanctifie et le conduit vers la sainteté dans la petitesse où nous sommes tous appelés !                                                                                Diacre Bernard Dubrulle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s