Lundi 9 novembre – Fête de la dédicace de la Basilique du Latran

Nous fêtons aujourd’hui dans toute l’Église l’anniversaire de la « dédicace », c’est-à-dire de la « consécration » de la cathédrale de Rome, l’Église Saint-Jean de Latran.

Célébrer l’anniversaire d’une église paroissiale ou d’une cathédrale est une tradition très ancienne dans l’Église, et qui plonge même ses racine dans la tradition juive (cf. 1 R 8, 2 ; 1 M 4, 52-59).

Mais quel est le sens d’une telle pratique ? La mise en valeur de notre patrimoine architectural ? Un hommage au courage et à l’ingéniosité de nos devanciers ? Une occasion de renforcer un sentiment d’appartenance dans les communautés locales ? … En fait, rien de tout cela.

Mais chaque église (avec un petit e) représente l’Église (avec un grand e) tout entière. L’Église, le Peuple de Dieu, c’est ce bâtiment mystique construit par le Christ, dont lui-même est à la fois la fondation et le sommet, et dont nous sommes les pierres vivantes, ce bâtiment qui s’élève vers le ciel.

Ainsi donc, célébrer la dédicace d’une église, c’est se souvenir que Dieu est venu à notre rencontre en se faisant homme ; qu’il a donné sa vie pour nous ; qu’il nous a livré son Corps, pour que nous entrions dans sa vie et dans son Corps, dans son être. En mourant, en ressuscitant, et en nous envoyant l’Esprit Saint, Jésus a fondé l’Église, ce bâtiment dont il nous invite à devenir des pierres vivantes.

Dans la première leccture de ce jour, tirée du livre d’Ézéchiel, il est à noter que le Temple nouveau aperçu par le prophète donne la vie par l’eau qui s’écoule de son côté. C’est ce que le Christ a fait sur la Croix, c’est ce que l’Église tout entière fait dans le monde, et c’est ce que nous sommes appelés à faire autour de nous : laisser notre cœur s’ouvrir pour répandre autour de nous l’eau de la vie, la vie de Dieu.

La dédicace que nous célébrons, c’est celle de la cathédrale du pape. Nous nous souvenons ainsi que l’évêque de Rome est celui qui a été chargé de faire l’unité et la communion entre tous ses frères évêques, et ainsi dans toute l’Église. C’est donc avec joie que nous célébrons cette fête, nous réjouissant du don merveilleux qui nous est fait : celui de vivre de la vie de Dieu ; et priant pour le pape dans sa mission de veiller à l’unité de l’Église.

Alban Jacquemin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s